La technique compil Rugluphone Rock

FANTASPOUFFLANT !

Svahn
Ce n'est pas uniquement à cause de sa reprise en quadrille speedé de Putaing Con ! qu'on fait ici la promotion de l'album que Thierry "Taï Taï" Svahn, ex-Garçon boucher, Pigalle & ex-Bal, chanteur-joueur d'aquardéon traumatique, a réalisé avec ses complices Hervé et Marcus. C'est parce que ce CD de techno-ska décapantironique est un petit bijou entre Les Nonnes Troppo, Gérard Blanchard et les Négresses vertes. Bref, époustatique et fantaspoufflant.
Plus d'infos.
En attendant, cliquez pour aller écouter ou télécharger Putaing con ! en mp3 (64kbits/stéréo- 1,1 Mo)

Si vous ne possédez pas Real Player pour écouter ces morceaux, vous pouvez aisément vous en passer en téléchargeant à la place l'excellent
(gratuit, léger -600 ko !- et en français) : Media Player Classic



GAUDI

Gaudi
Entre 1970 et 1973, Gaudi, premier groupe avec le poète Philippe Berneuil, déjà complice de JB pour écrire plusieurs nouvelles de SF.
PB (auteur) est au chant et aux percussions, JB (composition), au piano, à l'orgue, la flûte et aux effets électroniques.
Un disque est préparé, plusieurs maquettes sur cassette qui seront présentées à Jean-Roger Caussimon (qui nous encouragera), puis à Pierre Barouh et Jacques Higelin chez Saravah.
Le résultat sera la vente de quelques cassettes autoproduites, quelques concerts "intimes", puis, alors que la préparation du 33 tours avançait, Philippe Berneuil devait mourir tragiquement victime d'un chauffard. Il avait 26 ans. Gaudi devait s'éteindre avec lui. Du projet, il ne reste que la maquette de la pochette et la liste des titres. La cassette et les bandes sont peut-être toujours chez Saravah...

DICOTYLEDON

SYNTHES
&
VIBRATIONS CO(S)MIQUES


Dicotyledon 45 T
Dicotyledon 33 T
Dicotyledon 33 T verso
Emouvant : Dans le cadre, entre les deux artisses, les trois Gonococcos, à peine sortis de l'oeuf (à la Gonocoque)...

B&M

1976-1978 : Intermède avec un groupe éphémère nommé BeM (Bonnefoy & Macédo). Sergio Macédo était alors un jeune dessinateur inconnu, arrivé du Brésil, que nous avions découvert, Marianne Leconte et moi, et publié pour la première fois dans Horizons du Fantastique pour inaugurer la nouvelle formule du journal en 1974. Macédo ne jouait pas que de l'aérographe et des vibrations cosmiques, il effleurait aussi le clavier. Le groupe était entièrement composé de claviers (Mini-Moog, Elka, Clavinet, Korg... piano) et bénéficiait lors de passages éclairs pour des sessions de boeuf-impro de l'apport de pointures comme Tim Blake, Jean-Philippe Rykiel, Francis Mandin, Frédéric Rousseau et autres allumés graves de la période "Gong-Hawkwind baba-cosmique".

DICOTYLEDON

Le Breton vu par JAB
Le Breton vu par JAB

Puis, à partir de 1977-1978, formation avec Jean-Louis Le Breton, d'un groupe plus durable, nommé Dicotylédon (claviers électroniques + guitare, flûte, bandes magnétiques...) avec à la sono Philippe Foccard et Jean-Paul Rodier. Suivra une série de concerts en France et en Belgique, jusqu'en 1982.
Concrétisation de ce travail : un 45 tours autoproduit (Discoliose), 4 cassettes studio et 2 cassettes live autoproduites, des bandes son pour un ballet et pour un défilé de mode (sur un argument de Francis Rousseau), des illustrations sonores pour diverses émissions de télé dont Temps X des frères Bogdanoff sur TF1, des jingles et génériques pour plusieurs radios FM (Carbone 14, Radio Libertaire...) et une longue composition symphonique, destinée à l'accompagnement d'un spectacle/performance organisé par l'artiste Jacques Lelut, le "scupteur de nefs", qui devait se donner en la cathédrale de Saint-Etienne. Le spectacle n'a pas eu lieu, mais une partie de la bande-son, intitulée "Spirit of Dante Suite" et dédiée à Dante Desarthes, le fils du comédien Gérard Desarthes (à qui Lelut avait offert une de ses nefs), devait servir pour une des expositions de l'artiste.
Un album vinyle était en préparation et devait sortir chez Music-Land. Le master est toujours prêt. Il n'attend plus qu'une réédition en CD.

^

Les LOS GONOCOCCOS

Frémion
version d'origine
1977-1984 : Avec l'arrivée du troisième larron, Yves Frémion (écrivain, journaliste, syndicaliste, par ailleurs député européen, puis conseiller régional et désormais l'un des éminents dirigeants des Verts), c'est la formation du groupe sans doute le plus célèbre de la période, celui à qui l'on devra deux des mouvements les plus originaux de l'époque, le Rugluphone-rock et le Rock-fort, que certains critiques n'ont pas hésité à qualifier de fusion entre métal et musette.
et Frémion
version remastérisée
C'est là que tout a commencé... (air connu) Pour la petite (ou la grande, allez savoir) histoire, précisons que la date officielle de naissance de les Los Gonococcos se situe à la Toussaint 1977, lors d'un festival cinéma et S-F organisé par Jean-Luc Flora à Montpellier et plus précisément dans une cabine téléphonique sur une place déserte, la nuit. Une photo a immortalisé cette scène, c'est celle qui apparaît en vignette au dos de la maquette du 33 tours de Dicotylédon.

^

UN GROUPE MYTHIQUE


Les monstres sur scène
45 tours de cochon
Le "45 tours de Cochon" introducing les Los Gonococcos sous une couverture d'une grande beauté due au talent de Jean Solé

45 tours de cochon verso
Le verso de la pochette du super 45T et ses jeux de mots laids


Illustrissimé par Carali (également nouveau bassiste sur ce disque), le single enregistré au studio Music-Lab de Music-Land et produit par Fred Rousseau

Le mythique live in studios
Le mythique album "Live in studios" du tout aussi mythique "Label 2K-Disk"...

2k-disk
...Oui, celui-là même qui a les yeux de velours™

Toujours est-il que leurs prestations sur scène (festival d'Aubusson, château de Glaignes -- le repaire des Petits Chanteurs à la croix de bois, authentique ! -- festival de Vandoeuvre, Toulouse, Liège, Paris et on en passe) ont laissé des souvenirs durables (et parfois des séquelles irrémédiables) chez les auditeurs. Plusieurs disques témoignent de cette époque de militantisme-post-punk-effréné : D'abord le "45 T de cochon" autoproduit par l'association l'Oeil du Futur et illustré par Solé. On y retrouve les immortels Tétanos, Goldoraque lou Larzem et surtout la première version du célébrissime Putaing Con!.
Puis viendra, deux ans plus tard, Caca boudin/Putaing con (remix), sous une couverture de Carali, produit par Music-Land avec le soutien de Frédéric Rousseau aux claviers et le même Rousseau (qu'on voit dans plusieurs vidéos de Jarre, en particulier le concert de la Défense), plus Francis Mandin à la prod. et aux manettes. L'ensemble ayant été réalisé en utilisant une (toute petite) partie du matériel électronique de Jean-Michel Jarre...

PutaingCon Trancemix2001

Grâce à son rythme entêtant qui préfigurait la techno avec vingt ans d'avance, la version remix de Putaing Con de ce collector tiré à 1500 exemplaires est encore utilisée en sample par un certain nombre de DJ  tandis que le reste du répertoire fait le bonheur de moult rockjazzeux éclectiques, entre autres Svahn! avec Le Bal de l'Elysée Montmartre.
Cela dit, tous ces titres rares (produits par le Label 2KDisk© - (Le Label 2KDisk a les yeux de velours™) devraient ressortir d'ici peu : Grâce en effet aux Ateliers du Tayrac, tous ces chefs-d'oeuvres, collectors et tirages limités qu'on s'arrache à prix d'or sous le manteau devraient se retrouver dans les bacs, en particulier un rarissime LIVE IN STUDIOS, avec le big band du groupe (17 musiciens dont une section de cuivres !).
PutaingCon 2001 par Svahn! télécharger

Ca c'est plus ancien, mais c'est très bien aussi En attendant, Svahn!, l'ex-accordéoniste de Pigalle et virtuose de l'aquardéon traumatique a sorti en 2001 un nouveau CD, "époustatique et fantaspoufflant" avec, parmi 14 morceaux sérieusement déglingués, une reprise (justement) de "Putaing Con!". Ici même, le titre à télécharger en MP3 (64 kbits/stéréo, 1,1Mo)

New Enfin disponible, une première compil remastérisée en numérique par Thierry Svahn avec ses petits doigts experts. Morceaux choisis :
Tétanos, le Rock de Puant-les-Joints, Bernard-Alice, L'Epoux de Marie-Rose, quatre versions différentes de Putaing Con !, Superman c'est moi, Une petite branlette, J'ai la banane qui tient pas d'bout, Ah c'est d'l'ouate.

Cliquer ici pour avoir la liste des morceaux et les télécharger en mp3


Vous pouvez également commander le CD-audio (CD extra avec les pistes audio + les mêmes en mp3 + les pages de ce site avec des photos...) Pour ce faire, il suffit de cliquer :


le CD est vendu 15 € franco de port pour la France, ajouter 2 € pour l'Europe, 3 € pour le reste du monde.


Prochaines étapes :
* remastérisation du mythique Live in Studios
* remastérisation du tout aussi mythique concert de Glaignes
* les archives inédites...

Notons qu'aux trois membres fondateurs du groupe : Le Breton (auteur-compositeur, chant, synthés, guitare) / Frémion (auteur, chant, sprachgesang, maraca -- un seul, jamais deux) / JB (éructations deathmétalliques, choeurs, synthés, électronique, flûte, harmonica), s'ajoutaient Daniel Teilhac, bassiste, roi du slap, parti aux Etats-Unis et remplacé par Carali, illustrateur, donc, mais aussi gratteux jazzy, Richard "Southern Comfort" Drouin à la guitare et au dobro, Eric Boccalini (ex-Chacal's Band) à la batterie, Philippe Poutout à la trompette, Maud Martin, Christine Poutout et Anne Duguël dite Gudule, aux choeurs (les "Gonoquiquettes") et last but not triste, Frédéric Rousseau aux synthés, arrangements, mixage & production, sans compter pas mal d'invités, dont certains fort célèbres.


^

UNE TOURNEE EPIQUE (ET TANT TROP USEE... RECTUS)

Plusieurs bandes de ces diverses sessions existent (ainsi que le master de l'album "DIABLOS" qui devait sortir chez Vogue en 1982, avant que la boîte se fasse racheter par une major, laquelle, bien sûr a enterré le projet...)
Autre enregistrement de référence, celui du big band des Gonococcos réalisé lors d'un mémorable concert au château de Glaignes (celui où logent et répètent.. les Petits Chanteurs à la Croix de Bois), concert qui s'est quasiment terminé en émeute. Il faut dire qu'à l'époque, on n'apposait pas encore de sticker "Parental Guidance" et les textes prônant la saine hygiène de la masturbation (Je vis en transes) " Une petite branlette / Ah c'que c'est bon d'éjaculer / Retrouver la Marinette / Qui n'aime pas jouir / Une petite branlette / Ca fait plaisir" ou contant les malheurs du transsexuel incompris (Bernard-Alice) "T'as un vagin, t'as un pénis / Bernard-Alice" étaient parfois durs à avaler (oups).
La tournée
Ne restent de cet heureux temps que quelques 45 tours vinyles, qu'on peut toujours commander en précisant la quantité et la référence (10 € le 45 tours, port 2 € pour la France et l'Europe, 3 € reste du monde) en cliquant :

des bandes de studio, des cassettes, des affiches, des photos, une hyper-rarissime vidéo, un CD-Rom collector (dû à Jean-Louis Le Breton), des posters et même des tee-shirts (secs, la version mouillée ne se fait que sur commande spéciale).

^

NEUTRINO

neutrino
neutrino
Par ailleurs, parallèlement à ce trio à géométrie variable, Dicotylédon a poursuivi ses concerts et ses enregistrements tandis que (comme toutes les rockstars) les deux membres fondateurs entamaient une carrière solo :
Jean-Louis Le Breton sous le nom de Pépé Louis, avec quantité d'illustrations sonores pour les divers CD-Roms et projets graphiques et vidéo réalisés avec sa société de création multimédia,
JB avec son atelier solo Neutrinõ toujours en activité et (tout doucettement) passé au numérique. Par goût et par affinité, il a en effet toujours gardé une tendresse particulière pour ses vieux synthés analogiques.
Suivra l'écriture de morceaux pour les chansons de la Mauvaise Tête de Brian Aldiss, puis les adaptations des titres du Nazgûl pour l'Armageddon Rag de George R.R. Martin, avant enfin, de renouer des contacts avec le milieu du rock et du métal...
Dès lors, ce fut le début d'une longue collaboration avec G-J, pour les projets de Mob&dicK...
Mais là, c'est une autre histoire qui est loin d'être finie et qui devrait trouver son couronnement avec le concert ReX, "Rock en Xaintrie".
C'est dire que l'aventure musicale continue...

Ce n'est qu'un début...

^
cette page © 2000-2003 Jean Bonnefoy
sauf photo "Frémion d'origine", Christine Poutout
Extraits musicaux ©Yves Frémion & Jean Bonnefoy / ©Yves Frémion & Jean-Louis Le Breton
pour Music-Land

Accueil | Blackroniks & RocKritiks | Le concert ReX | L'interview de G-J | Son groupe, Mob&Dick | et un titre inédit | Des révélations sur le barde scalde | Crédits & remerciements | Liens & bons plans musicaux