MWM : METAL WARRIOR MILITIAE

"55179=51*7734"
Ce groupe de doom-metal apparu en 2002 doit son nom aux milices médiévales du même nom dont il n'a pas hésité à reprendre la thématique, les costumes et le décorum... Fondée par un illuminé de génie qui se fait appeler "High Warlord of Hell", alias HWH, et qui n'hésite pas à traiter ses musiciens de "disciples", cette formation cultive avec un art consommé, et jusqu'au paradoxe, le faux-semblant, le non-dit, l'inversion (certains diront la perversion) et les jeux de miroir.

MWM
Dès de la présentation de leur album "55179=51*7734" (présentation dont on trouvera le texte intégral dans la livraison du 20/02/2002 de Deathforce), HWH avait tenu à préciser :
« Certains ont déjà cru trouver dans notre disque des messages subliminaux et autres contenus sataniques... Je ne vais pas les dissuader. Si ça les amuse de se faire peur, grand bien (ou grand mal) leur fasse. »
« Pour notre part, moi et mes disciples partageons le même point de vue : nos textes et nos musiques sont faits pour libérer de l'emprise du terrorisme tekno-théocratique tous ces pauvres zombies manipulés par des forces qui les dépassent.
« En ce sens, on peut dire que nous sommes les continuateurs des glorieuses Metal Warrior Militiae de la fin du XVe siècle, et que je suis la réincarnation du grand Hyeronimus Wenceslas Hetelwald.
« Certains autres ont cru devoir m'assimiler à ce triste bouffon de moine norvégien : visiblement, ils n'ont pas compris grand-chose à notre message... Peut-être ont-ils besoin qu'on leur mette la tête à l'envers pour leur remettre les idées en place. « Mais pour en revenir aux fameux messages subliminaux que contiendrait notre disque, permettez que je me marre. Il n'y a rien de subliminal là-dedans. Idem pour ces connards de numérologues qui se sont pris la tête en essayant de résoudre des équations compliquées, du genre :

55179-51*7734 h=6969

7734 : le premier single « Je me marre : ils n'ont pas fini. Enfin, s'ils trouvent quelque chose, qu'ils écrivent à mon agent ! Et d'abord, je ferai remarquer à tous ces petits Malins que nulle part, nous ne faisons la moindre allusion à leur prétendu nombre de la Bête. Ces pitreries grand-guignolesques sont tout juste bonnes pour les groupes de hard-rock dégénéré fin de siècle. Qu'on nous accorde que nous sommes au-dessus de ces débilités infantiles. Les critiques en mal de scandale ou de frissons à bon marché n'ont qu'à lire nos textes s'ils en sont capables, ce dont je douterais parfois. Leur contenu est parfaitement explicite. Et pour ce qui est du titre de l'album, là non plus, inutile de chercher midi à quatorze heures ou minuit à minuit moins douze. C'est tout bêtement le numéro de matrice du pressage !
« En tout cas, quoi qu'il advienne et que cela plaise ou non, mes disciples et moi continuerons d'accomplir la tâche dont nous sommes investis. Le jour venu, les aveugles verront sans peine que si nous sommes reparus en l'an 2002, alors que notre premier avatar avait décidé de disparaître en 1551, ce n'est pas un hasard. C'est même une des clés de notre mission salvatrice...

Note : En cela, MWM ne fait somme toute que perpétuer une autre tradition, marquée entre autres par l'album "90125" d'un groupe du siècle passé qu'ils doivent certainement détester...(N.d.l.R.)

^

RAPPEL !
Le single extrait de leur premier album : 55179=51*7734

le deuxième single: L-IS/death transe mix
HELL IS BLISS
(HMW)

Nine and six and nine and six
Oh, Hell is bliss
And you, my friend
You know you can't remiss
Nine and six and nine and six
All Hell is bliss
It's time to lend
your mind to the Abyss !

Every now and then
A new era begins
Every now and then
You discover new thrills
Sixty-nine was just fine
You say it was real fun
But man if you don't mind
I know something better
that's guaranteed
To change your creed
And toast your bun
Even without butter

Nine and six and nine and six
Oh, Hell is bliss
And you, my friend
You know you can't remiss
Nine and six and nine and six
All Hell is bliss
It's time to lend
Your mind to the Abyss !

^

Was it born
Of a twisted mind ?
Does it come
From the devil's hind ?
And does it matter ?
For it's a real winner
It's not the number
Of this poor sorry Beast
It's only the number
Of a real hot sexy twist

Le troisième single/remix: h=6969

Gang-bang fucking addiction
For a glorious Sabbath
Of luscious witches
Golden shower and perversion
For an aftermath
Of vicious horny bitches

Nine-six-nine-six
For Hell is bliss
And you, my friend
You know you can't remiss
Nine-six-nine-six
All Hell is bliss
It's time to lend
your mind to the Abyss !

^

EXCLU !
Leur nouvel album : Hail to the dark gods of perversion

le nouvel album: Dark Gods of Perversion le nouvel album: Warlords of Addiction

DARK GODS / WARLORDS
Pour leur nouvel opus, HWH et ses hordes de "Metal Warriors semblent avoivoulu retourner aux sources du doom gothique, lointains héritiers de Black Sabbath, dans la lignée de Carcass, Napalm Death ou Cathedral, après l'ouverture prometteuse du premier album, qui venait y mêler des tendances hardcore entre Limp Bizkit et Faith No More à l'énergie de Glenn Danzig, Henry Rollins ou Rob Zombie. L'excès grand-guignolesque est toujours là, mais au service d'une musique plus travaillée, de longues plages lentes et sombres (même si l'on y retrouve ces phases explosives qui semblent vouloir être la marque de fabrique dungroupe), au service d'une œuvre pour le moins ambitieuse qui se développe sur les 150 minutes d'un double album conçu comme un diptyque narrant le combat métaphysique entre des guerriers médiévaux (Warlords of Addiction) et des entités diaboliques désireuses d'asservir le genre humain (Dark Gods of Perversion)
Mais comme nous met en garde le leader du groupe, il n'est pas question de brosser un portrait social manichéen entre les bons et les méchants, de fiers guerriers révolutionnaires luttant, courageux et chevaleresques contre de fourbes entités toutes-puissantes dans lesquelles certains auraient tendance à voir la représentation symbolique des Etats-surface, des transnationales et autres empires ludiques...
Pour reprendre ses termes : « La réalité est toujours infiniment plus intéressante parce que plus compliquée. D'ailleurs, le clivage entre les différentes formes de réalité n'est pas toujours aussi net qu'on se plaît à l'imaginer. Sans doute pour des raisons de confort mental... En définitive, si nous avions un message à porter, ce serait sans doute celui-là.»

HAIL TO THE DARK GODS OF PERVERSION
(HMW)

Listen
There's a rumbling noise that is cov'ring the Earth
With awe-inspiring poise they're investing the girth
Of the kingdom we knew from time immemorial
And now Man has a clue of a truth eternal

Hail to the dark gods of perversion !
Hail for the return of the kings of wrath
Hail, for they'll guide us along a new path
To the pleasure of new vices beyond any redemption
Haaaaaaaiiiiil !

For
Eons ago, their black hordes invested our land
Now their bones have returned to the soil and the sand
But their soul lies in you, buried like a leaden lode
For their message is encrypted in your genetic code

Hail to the dark gods of perversion !
Hail for the return of the kings of wrath
Hail, for they'll guide us along a new path
To the pleasure of new vices beyond any redemption
Haaaaaaaiiiiil !

Will you choose the freedom call of an imaginary world ?
Or will you stay mired on this mirthless motherfucking ball of mud ?
It's up to you my friend but do know there's no way back
And what seems to be godsend is sometimes the Devil's knack

^

So,
Hail to the dark gods of perversion !
Hail for the return of the kings of wrath
Hail, for they'll guide us along a new path
To the pleasure of new vices beyond any redemption
Haaaaaaaiiiiil !

Now you've chosen your track and it's far from your God
Proudly turning your back from those poor crappy sods
With their fucking morals and their hypocrisy
Though be warned for the way up to bliss is far from easy

But,
Hail to the dark gods of perversion !
Hail for the return of the kings of wrath
Hail, for they'll guide us along a new path
To the pleasure of new vices beyond any redemption
Haaaaaaaiiiiil ! Haaaaaaaiiiiil !Haaaaaaaiiiiil !

^

Extraits des articles ©® 2002/2001 courtesy Deathforce® et les auteurs.
Extraits des chansons ©® 2002/2003 courtesy MWM Hell's Imperium Hordes® et les auteurs.

cette page
© 2001 Jean Bonnefoy & Gérard Briais
Pour en savoir plus, lisez
LA FORTERESSE DE MÉTAL chez RIVAGES-FANTASY

Accueil| Retour au concert| Interview| Révélations sur le barde scalde| Les mystères de M.Duchat| Une note à l'Académie| Des fouilles curieuses| Les auteurs de ce délire|
^