Autres délires | comètes | ciel profond | conjonctions planétaires | la Lune | éclipse de Soleil du 10/5/1994 | éclipse de Soleil du 11/8/1999 | éclipse de Lune du 9/1/2001 | transit de Vénus du 8/6/2004 | le matériel utilisé | autres liens astro | logiciels utilisés |

COMME LA LUNE...

Quelques vues de la Lune, photos JB
Pour commencer, cette vue d'ambiance...

Lune sur la basilique
La pleine Lune côtoie Antarès, le 26/5/2002 21h34TU prise entre le clocher et le dôme de la basilique du Saint-Esprit (Paris 12)
Derrière, ce n'est pas la Tour Eiffel... mais une des attractions de la Foire du Trône


Les dessous d'une image

compositage de 3 images prises en plein format non compressé avec le Dimâge 7 une pose 4"à F1:3:5 plus une seconde pose identique pour le haut de l'image plus un troisième cliché au +1/1000 à F1:5,6 100mm le tout fusionné avec Paintshop Pro (en utilisant d'abord la 2e image comme calque pour repérer exactement la position de la Lune avant de l'incruster en palette flottante) puis compression réglée à 50% avec ACDSee (optimisation du codage Huffman, compression YUV 122, JPG progressif, pas de lissage) sans changement de format. Attention, le fichier ainsi créé n'est pas compatible avec les logiciels anciens.
Chaque image initiale faisait 14 Mo en TIF, le compositage en TIF en fait 16,23... l'image compressée ne pèse plus que 140ko.

Lune
A gauche, pour comparaison, une vue de la pleine Lune prise au télescope de 114mm avec un oculaire 12,5. (1/125 de seconde).
Suit une série de vues prises avec un appareil numérique Minolta Dimâge 7, sans aucun retraitement.
La combinaison optique utilisée est décrite ici.


LA LUNE BELLE COMME UNE DIMAGE :-)
23/5/2002 20:28 TU 3x200 1/500 F:3,5 100ISO
3x200mm optique plus recadrage pour obtenir une focale résultante de 1200mm.
Le cliché n'a subi aucun retraitement. On note une légère aberration chromatique sur le limbe lunaire

En passant le pointeur sur l'image :
23/5/2002 20:29 TU 6x200 1/750 F:3,5 100ISO
Zoom numérique x2 permettant d'obtenir une focale résultante de 1200mm. la différence entre les deux clichés est minime, preuve de la qualité du zoom numérique.
24/5/2002 20h51>54 TU 3x200 et 2x3x200.

Compositage réalisé par fusion des 4 calques ci-dessus réalisée manuellement avec Paintshop Pro
Attention ! Si l'on ne composite pas les images d'une séquence vidéo ou si l'on ne dispose pas d'une monture équatoriale motorisée, tenir compte lors du compositage du basculement de l'axe N/S de la Lune et réorienter chaque calque en tenant compte de ce basculement.
26/5/2002 20h34 TU 2x3x200 1/750s IS0100 F3,5

Compositage des 4 images ci-dessus réalisé avec Paintshop Pro pour tenter de faire apparaître quelques détails malgré le relief aplani par la pleine Lune...
Procédure : créer 4 calques qu'on insère dans une image vierge. Le calage de chaque calque sur le précedent se fait en mixant le calque du dessus, inversé, avec celui du dessous : lorsque tout disparaît, c'est bon !
Une fois les calques calés deux à deux, on joue sur la multiplication (premières couches), puis la couleur (pour la troisième) masquage fort (pour la dernière). Pas de solution miracle, il faut tester.
26/5/2002 21h39 TU 2x3x200 1/000s IS0100 F5,6
La pleine Lune n'est certainement pas le moment idéal pour chercher les détails du relief lunaire, en dehors des raies du cratère Copernic...
30/5/2002 2h01TU 3x300 F:3,5 1/350s ISO100
La période est idéale pour bien distinguer le cratère Clavius (le long du terminateur, près du pôle Sud). La compression JPG a entraîné l'apparition d'un artefact sur le limbe (crénelage)

En passant le pointeur sur l'image :
30/05/2002 2h07TU 2x3x200 F:5,5 1/350s ISO100
L'image d'origine a été enregistrée en TIFF non compressé. Remarquer la disparition de l'artefact sur le limbe
30/05/2002 3h42 2x3x300 5:6 1/500s
En passant le pointeur sur l'image :
Deux images successives, prises à 30 secondes d'intervalle... Les photons n'arrivent pas exactement au même endroit de la matrice de pixels et cela suffit pour faire apparaître des différences de rendu.
30/05/2002 3h42 2x3x300 5:6 1/500s
Compositage avec Avi2bmp de 16 images par moyenne + 16 images par Kappa-Sigma puis recompositage Kappa-Sigma des deux images résultantes.
1/6/2002 3h11TU 3x300 1/500s et 1/750 F:3,5
Là, c'est en jouant simplement sur la vitesse qu'on fait apparaître les différences de rendu.
2/6/2002 3h30TU 3x300 1/1000s 3,5
Un dernier quartier, pour la route :-)

^

22/6/2002 Lune 22/6/2002 20h36TU 2x3x300 1/1000s F:3,5
Presque pleine, lendemain de solstice d'été. Ciel calme. Déclencheur électrique pour éviter toute vibration. Télé 3x200 x2 électronique
22/6/2002 Lune 22/6/2002 20h38TU 3x300 1/1000s F:3,5
Presque pleine, lendemain de solstice d'été. Ciel calme. Déclencheur électrique pour éviter toute vibration. Télé 3x200. Pas de zoom électronique.
22/6/2002 20h36-38TU compositage de 6 images 2x3x300 et 3x300 1/1000s et 1/750s F:3,5 et F:5,0
Compositage manuel de 6 calques avec PaintShop Pro. Chaque image a apporté sa contribution : renforcement du contraste, de la couleur, de la teinte, masque fort, multiplication. Une fois chaque nouveau calque calé sur le premier (méthode par différence), on tâtonne...
28/6/2002 2h15 TU 3x300mm F:3,5 ISO 100 1/750s. Lune déclinante. Déclencheur électrique pour éviter toute vibration. Télé 3x200. Pas de zoom électronique.
15/01/2004 5h50TU TU. Lune déclinante. Mustek DV3000 Matrice 3 mégapixels, sans zoom numérique, derrière des jumelles Miyauchi munies d'oculaires grossissement 30. Photo prise à la volée (pas de fixation d'où léger bougé... On note sur l'agrandissement que le Mustek DV3000 en mode photo est pénalisé par son objectif médiocre. On aura tout intérêt à compositer les meilleures images (voire à l'utiliser en mode webcam mais dans ce cas, la définition décroît drastiquement : 320x200 seulement au lieu de 2048x1536).

^

Timide et rougeoyante, elle se cache...

cache-cache rougeoyant
La pleine Lune au lever, le 25/6/2002 21h28TU se cache derrière le clocher de la basilique du Saint-Esprit (Paris 12)
ou comment photographier la pleine Lune sans se laisser éblouir par son éclat...


Les dessous d'une image

Compositage de 2 clichés. Le premier, réalisé au téléconvertisseur, 3x200mm, 1/30s à F:3,5 - il a fallu attendre que la Lune soit assez haut pour commencer à se dégager des turbulences sans perdre sa teinte rouge - et le second, en 4 secondes de pose, avec une focale de 100mm, le tout a été redimensionné en 1024x768... le temps de faire ma petite cuisine (démonter le convertisseur, rerégler la vitesse et la mise au point), la Lune commençait à disparaître derrière le clocher. A sa réapparition, elle avait perdu sa belle teinte rouge...

^
Boîtier Minolta Dimâge 7 - 5,25 megapixels. Matériel utilisé : cliquer.
ces pages ont été recommandées par l'IRAM (Institut de Radio-astronomie millimétrique, à Grenoble)
cette page
© 2002-2004Jean Bonnefoy