ETRANGE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE
AU CENTRE DE LA FRANCE


Un sigle secret

Branzac
« Situé entre Cantal et Lot, en lisière de l'Auvergne et du Limousin, le pays de  Xaintrie, bordé par les gorges de la Dordogne et de la Cère et traversé par celles de la Maronne, révèle aux yeux du visiteur, entre plateau aride et saignées boisées, des paysages aussi sauvages que spectaculaires.
Mais c'est avant tout une source d'émerveillement pour les amoureux des vieilles pierres, et donc, les historiens et les archéologues. Il n'est que de citer ces quelques noms fameux aux accents chantants : Les Tours de Carbonnières, le château de Servières, celui de Branzac ou bien sûr les spectaculaires Tours de Merle qui n'ont rien à envier à leurs voisins célèbres de la région, tels que le château d'AnjonyAnjony à Tournemire ou celui de Pesteils... Autant de restes de puissantes forteresses médiévales qui souvent reprennent le plan caractéristique du château-donjon carré flanqué de quatre tours d'angle, typique de l'architecture du centre de la France et dont Anjony reste, avec sa masse imposante, l'un des exemples les plus caractéristiques, en tout cas celui qui est sans aucun doute dans le meilleur état de conservation.



Tours de Merle« Or, lors de leurs fouilles dans les ruines d'une de ces fameuses  places-fortes remontant au XVe siècle, des archéologues ont retrouvé à plusieurs endroits, gravées dans la pierre, de curieuses mentions "ReX" inscrites dans un cercle barré d'un trait vertical passant au ras de la lettre e minuscule. Et ces inscriptions plongent dans la perplexité tous les spécialistes du domaine : en effet, ces signes évoquant quelque chiffre ou signature de maître ne semblent référencés nulle part dans les documents de l'époque. Plusieurs historiens qui ont pu examiner des clichés numériques de ces fameuses dalles de pierre n'hésitent pas à soutenir, au vu de leur graphie et compte tenu de leur disposition sur le lieu des fouilles, qu'elles pourraient remonter à une époque bien antérieure : d'aucuns parlent du X ou XIe siècle mais certains envisagent même l'hypothèse d'une date encore plus reculée.
Pesteil« Inutile de dire que les archéologues se montrent des plus réservés quant à la tenue prochaine d'un grand festival rock sur ce même site : malgré les assurances des organisateurs, ces chercheurs redoutent (et peut-on vraiment leur donner tort ?) des saccages inévitables ou à tout le moins des dégradations préjudiciables à la poursuite ultérieure de leurs recherches. Raison pour laquelle ils ont décidé d'envoyer une pétition en ce sens aux autorités préfectorales. »

Extraits de l'émission « Les ressorts cachés de notre monde » diffusée le 3/01/2013 sur Trash TV Network®

^
cette page © 2000 Jean Bonnefoy & Gérard Briais
Pour en savoir plus, lisez
LA FORTERESSE DE MÉTAL
chez RIVAGES-FANTASY

Accueil|Retour au concert|Retour à Monsieur Duchat|Une note à l'Académie|L'interview de G-J.|Mob&Dick, la bio|et l'extrait d'un titre inédit.|Des révélations sur le barde scalde|Un sigle aux résonances étranges|L'acte fondateur