bobine gb Expo

Comme tous les ans, GB fait son expo dans le hall d'accueil d'un luxueux ministère. Cette année, poursuite de la rétrospective Fast Painted Clichés avec, illustré ici, la 27e toile de la série... "Keep talking". Le titre même (Cause toujours ;-)) donne la tonalité, qui ajoute l'ironie au bleu froid du traitement habituel. Le sujet, comme souvent, mêle limousines de luxe, cigarettes, whisky et femmes blasées dans une ambiance expressionniste fin de règne.
Huile sur toile. 1989. Dim. : 720x920.
Expectative

Expectative
Exposée récemment, cette toile qu'on peut intituler "Attente" ou "Expectative" est la première d'une série sur l'esthétique de l'illustration en 1930 qui combine des thèmes et des formes de l'époque avec un éclairage, une lumière, voire un "montage" plus modernes. Il s'agit donc bien de revival.
La série aborde également la thématique de la vitesse : hydravion de record de la Coupe Schneider, divers modèles de Bugatti, voiliers de course, le tout traité avec des personnages dans ce style convenu des photos après exploit.
Huile sur toile. 1981. Dim. : 720x920.

Ce tableau fait partie d'une série baptisée "Fast Painted Clichés" -- Clichés peints en vitesse. Commencée en 1988, celle-ci se veut plus sommaire dans le rendu mais moins anecdotique, plus ambitieuse dans le regard ironique et désabusé porté sur les parades et mascarades de nos contemporains.
La toile porte le n° XIII ; comme les autres en effet, la Fille à la Jaguar n'a pas de titre mais on peut l'appeler "Jag3", puisque c'est la troisième où apparaît ce modèle de voiture.
L'ensemble de la série comprend une vingtaine de tableaux, tous réalisés selon la même technique : soit un oil-wash, soit un jus acrylique, peinture très liquide sur un dessin avec intervention de collages et recherche de couleurs acides, le support étant une toile de store, d'où leur format identique.
Une des thématiques récurrentes est la nuit et/ou le cinéma : en tout cas, le jeu des apparences, traité pourtant d'une manière quasi expressionniste mais revisitée par les courants de la BD contemporaine, entre Guy Peellaert et Enki Bilal.
Huile/acrylique et collage sur toile de store. dim. : 1750x1150.
Jag-3

Suez remonte
Même série Fast Painted Clichés mais ambiance totalement différente (quoique ?).
Numérotée IV cette toile-ci fait exception à la règle puisqu'elle a le privilège d'avoir un titre : "Suez remonte". C'est en effet ce que s'exclame la femme allongée au premier plan à l'annonce des cours de la Bourse donnée par son voisin resté hors-cadre.
Comme souvent dans cette série, les hommes n'ont pas le beau rôle : soit ils sont absents ou réduits à l'état d'icônes (comme dans "5+3"), soit lorsqu'ils sont vus plein cadre, c'est pour exhiber une bien piteuse image de la gent masculine, cynisme, chômage ou déprime. Mais après tout, les femmes et même les anges ne sont pas non plus épargnés.
Huile sur toile de store. dim. : 1750x2625.

^

Cette toile fait également partie de la série Fast Painted Clichés -- celle-ci porte le n° XVIII.
Comme les autres, le Bar de la boîte n'a pas de titre mais on pourrait l'appeler "Intérieur Nuit". On y retrouve toujours ces influences qui vont d'Edward Hopper à Jacques Monory, en passant par Martial Raysse et les réalistes allemands (Otto Dix ou Christian Schad), le tout dans une ambiance de bleu électrique qui est aussi un des fils conducteurs.
Huile/acrylique et collage sur toile de store. dim. : 1150x1750.
Intérieur nuit

L'ange déchu
Changement de climat chromatique avec ce violent contraste diagonal de deux couleurs complémentaires, mais même ambiance de bar pour cette autre toile de la série Fast Painted Clichés, peinte au début des années 90.
Celle-ci porte le n°XXI (comme aux tables de casino) et vu son thème, il faudrait d'évidence la baptiser "L'Ange déchu". Bref, quelque part, on pourrait se croire dans un film de Fassbinder.
Anecdote : le motif à jeux de cartes du tapis est inspiré de la moquette tapissant le sol d'un casino réel, à Las Vegas, dans les années 70...
Huile sur toile de store. dim. : 1150x1750.

Série différente, traitement différent pour cette toile dont le titre cryptique "5+3" mérite explication. Le décor : une de ces soirée mondaines où l'on s'ennuie ferme. On est en bord de mer sur la Riviera, le soir, un paquebot passe, l'orage menace. Les personnages : cinq femmes et trois hommes ; mais ici ces derniers réduits à l'état d'icônes à la fois prétentieuses et dérisoires : de gauche à droite, un daïmyo, notable japonais en costume traditionnel ; sur la terrasse, une statue grecque ; et, pendant du notable, un samouraï, peint à l'encre de Chine sur un paravent à la feuille d'or inséré au tableau.
Huile-acrylique-encre de Chine et collage de feuille d'or sur toile. dim. : 900x1100.
5 plus 3

^

Tag & Day
Dépourvue de titre comme la majorité des autres, cette toile a eu l'heur d'être un jour baptisée "Tag & Day" par un critique...
Les graffitis sur un mur lépreux, un homme (peut-être un chômeur) vague sosie de Sean Connery jouant les Lénine déchu, et qui semble attendre. Quoi ? Le rêve américain ou bien une hypothétique révolution à prendre comme un train en marche. Impression renforcée par la tonalité rouge de la toile et le noir "Soulages" de la banquette. Toujours la distance et la dérision.
Huile sur toile de store. dim. : 1150x1750.

Dérision encore et toujours pour ce retour aux Fast Painted Clichés, le N°XXV. Le format en est toutefois légèrement différent mais le traitement, faussement rapide, couleurs acides sur toile de store, renforce ici le côté sordide de panneau pour boutique foraine.
Vu la mimique de l'homme au premier plan, un titre vient à l'esprit : "J'me casse !".
Et il est vrai que règne dans ce bouge à strip-tease un climat pour le moins sordide, sous le bleu dur du néon qui rend les carnations glauques et les visages cadavériques. Seule une touche de jaune acide vient ouvrir comme une fenêtre dans cet univers d'Intérieur nuit.
Huile sur toile de store. dim. : 650x850.
J'me casse !

^

cette page © 2001 Gérard Briais images & Jean Bonnefoy textes.
Son complice
Accueil| Les auteurs se montrent enfin| Le concert| L'interview de G-J| Son groupe, Mob&Dick| et un titre inédit| Des révélations sur le barde scalde| Des étoiles par milliers| Les mystères de monsieur Duchat| Une note étonnante à l'Académie| Des fouilles curieuses| L'acte fondateur| Crédits & remerciements| Liens & bons plans|